Comment se passe la conduite accompagnée: son avantage

La conduite accompagnée s’adresse aux personnes âgées d’au moins 16 ans au moment de leur inscription. Il n’existe aucune limite d’âge. Cette formule d’apprentissage est interdite après annulation ou invalidation du permis.

L’apprentissage anticipé de la conduite comporte une période de formation initiale obligatoirement dispensée par une auto-école et une période de conduite accompagnée placée sous la responsabilité d’un ou plusieurs conducteurs, âgés de 28 ans au moins et titulaires du permis depuis au moins trois ans.

Lors de l’inscription de l’élève, un contrat de formation est établi entre le responsable de l’auto-école, l’élève et le ou les accompagnateurs. Lorsque l’élève est mineur, ce contrat doit être signé par ses parents ou la personne qui détient l’autorité parentale.

La conclusion du contrat est subordonnée à :
– un accord préalable écrit de la compagnie d’assurance sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite de la voiture utilisée pendant la période de conduite accompagnée ;
– une évaluation du niveau de l’élève en matière de conduite automobile. Cette évaluation doit permettre de déterminer la nature et le volume prévisionnel des prestations délivrées pendant la formation initiale. Cette estimation est portée sur le contrat.
L’auto-école remet à l’élève un livret d’apprentissage qui doit être conservé dans la voiture pendant la période de conduite accompagnée, il tient lieu de justificatif à l’égard des forces de l’ordre et peut être annoté par ces dernières en cas d’infraction.

Période de conduite accompagnée
Pendant la période de conduite accompagnée, l’élève doit parcourir une distance minimale de 3 000 km sous la surveillance d’un ou plusieurs accompagnateurs. Il doit respecter les limitations de vitesse applicables aux jeunes conducteurs et n’a pas le droit de conduire à l’étranger

La durée de la période de conduite accompagnée ne peut être inférieure à un an ni supérieure à trois ans à compter de la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale. Dans le cadre de la réforme du permis de conduire présentée par le Premier ministre le 13 janvier 2009, il est prévu de réduire la durée minimum de la conduite accompagnée à trois mois et la distance minimale à parcourir à 1 000 km.

Les voitures utilisées doivent être équipées de deux rétroviseurs latéraux : un à gauche réglé pour l’élève et un à droite réglé pour l’accompagnateur. Le logo AAC, autocollant ou magnétisé, doit être apposé à l’arrière du véhicule.

Au cours de cette période, au moins deux rendez-vous pédagogiques doivent être organisés entre l’élève, l’enseignant et au moins un des accompagnateurs. Le calendrier de ces rendez-vous est transmis à la préfecture au plus tard trois semaines avant les dates prévues.

Le premier rendez-vous doit avoir lieu entre quatre et six mois après la fin de la formation initiale, cette période devant normalement correspondre à un parcours d’au moins 1 000 km. Le second rendez-vous est fixé dans les deux mois qui précèdent la fin de la période de conduite accompagnée ; il doit intervenir lorsque 3 000 km ou plus ont été parcourus.

A l’issue de cette période, l’auto-école présente le candidat à l’épreuve de conduite (dès que ce dernier a atteint 18 ans).

En cas d’échec, l’auto-école assure la ou les présentations suivantes.
L’attestation de réussite au code permet au candidat de se présenter cinq fois à l’épreuve de conduite dans un délai maximum de trois ans après l’obtention du code.

Après obtention du permis de conduire, l’auto-école délivre à l’élève une attestation de fin de conduite accompagnée, laquelle est communiquée dans un délai de trois semaines à la préfecture. Cette attestation est également transmise dès sa délivrance a la compagnie d’assurance du propriétaire de la voiture utilisée.

Les compagnies d’assurance ont prévu des avantages tarifaires pour les personnes ayant passé leur permis selon la formule de la conduite accompagnée.

Dès la 1e année d’assurance, la surprime conducteur novice est réduite de moitié. Elle est à nouveau réduite de moitié la 2e année si l’assuré n’a été responsable d’aucun accident.

Leave a Reply