Conduire sur neige et verglas : les règles essentielles à suivre

Votre voiture est équipée de pneus spéciaux. Très bien, mais ces équipements ne vous dispensent pas de respecter les règles prévues par le Code de la Route, ni les règles de bon sens.

Pensez aux codes

Les chutes de neige diminuent la visibilité. Il est donc impératif d’allumer les feux de croisement du véhicule. A défaut, vous risquez une amende et quatre points de retrait du permis de conduire. A noter que l’usage des antibrouillards est autorisé.

Adapter sa vitesse à l’état de la chaussée

La loi impose de réduire sa vitesse et de l’adapter à l’adhérence de la chaussée. En cas de collision, vous pouvez être poursuivi pour défaut de maîtrise du véhicule. Les assurances considèrent souvent que neige et verglas ne vous exemptent pas de votre faute, car ils ne sont pas imprévisibles.

Rouler avec des chaînes

Les chaînes doivent être montées sur au moins deux roues motrices. Elles ne sont autorisées que sur routes enneigées, quel que soit le niveau d’enneigement. A contrario, si la chaussée est seulement mouillée, les chaînes sont strictement interdites.

Équiper sa voiture de pneus neige

Ce type d’équipement est autorisé en toutes circonstances. Les pneus neige sont en fait des pneumatiques dotés de sculptures profondes et d’une gomme tendre afin d’évacuer plus facilement la neige. Néanmoins, lorsque la réglementation oblige à utiliser des chaînes, ils ne peuvent se substituer à elles.

Et les pneus à clous?

L’utilisation de ces pneus est réglementée: ils ne peuvent être utilisés qu’à partir « du samedi précédent le 11 novembre jusqu’au dernier dimanche de mars de l’année suivante », sauf exception faite par arrêté préfectoral. Ces pneus n’autorisent pas à dépasser les 90 Km/h. D’autre part, un disque spécial doit être apposé à l’arrière du véhicule.

Leave a Reply